enfant

Comment faire pour aimer les enfants d’un/une autre ?

C’est une question qui traverse l’esprit quand on a pris la décision de s’engager avec une personne qui a déjà été mariée. Dans la majorité des cas, cette question est plutôt un dilemme pour un homme. En effet, rares sont les cas où les enfants issus d’un mariage sont confiés au père. C’est la plupart du temps la mère qui gagne la garde après une séparation ou un divorce. Si l’homme accepte de refaire sa vie avec la mère, les enfants vont indiscutablement vivre sous le même toit que lui, sauf bien entendu s’il s’agit de grands enfants déjà indépendants.

La concession est indispensable

Aimer les enfants de son prédécesseur n’est pas une chose évidente. D’autant plus que cela peut rappeler à tout moment qu’on est en deuxième position. Ce qu’il faut cependant savoir, c’est que l’amour est un sentiment qui se cultive.
La situation est relativement facile pour un père. Il passe la majorité de son temps au travail. Il ne croise ses beaux-enfants que pendant un temps réduit. La communication est courte et les altercations minimes.
Pour la mère par contre, c’est une autre paire de manches. L’amour des enfants est naturel, c’est la fibre maternelle. Mais c’est la recherche de la suprématie dans le sentiment du mari qui fausse tout.
Dans un cas comme dans l’autre, il faut donner au temps le pouvoir de tout arranger. Apprenez à connaître la personne dans son intégralité. Commencez par apprécier les petits gestes, vous finirez par aimer la personne.

Créez des activités communes

Le problème n’en est pas un si chaque partie prend la peine de connaître l’autre. C’est beaucoup plus facile pour une grande personne que pour un enfant. À peine sortie du divorce de ses parents, il devient imperméable à toute nouvelle relation. Il est de ce fait du devoir du nouveau parent de briser la glace avec la pratique d’une activité commune.
Créez des moments de partage. Investissez dans le temps pour découvrir les qualités de chacun.
Avec une ambiance chaleureuse et conviviale, les approches sont facilitées et les réticences diminuent. Il ne s’agit pas de chercher loin ou encore de trouver des distractions coûteuses, une petite partie de carte pourrait faire l’affaire.

Previous Post
courses-famille
Famille

Gérer une famille nombreuse

Next Post
photo-de-une-enfant-pleurs
Non classé

Pleurs de bébé : comment réduire le stress ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *