enfants

Vivre avec un enfant présentant un handicap

Quand on parle ici de handicap, il est question à la fois de problèmes moteurs comme de soucis d’ordre psychologique. Pour les parents qui ont des enfants qui ont été diagnostiqués comme présentant des signes de trouble de l’attention et une violence trop excessive, il existe certaines démarches à suivre, non seulement pour le bien-être de l’enfant en lui-même, mais aussi pour la sécurité de son entourage.

Aménager la maison

L’aménagement de la maison est une étape obligatoire pour tous parents, notamment quand bébé commence à se déplacer en solitaire. Mais il ne s’agit plus ici de simplement mettre des caches sur les prises ou des fermoirs aux tiroirs et sur les escaliers. Si vous avez une personne avec un handicap, surtout moteur, vous devez rendre la maison plus conviviale et plus facile à utiliser : les espaces de rangement à portée de main, les salles de bains plus accessibles, etc. Le but étant de garantir le confort de l’enfant et lui permettre tout de même d’avoir un certain sentiment d’indépendance malgré sa situation.
Il est à noter que ce genre de rénovation est pris en charge en partie par l’assurance. Mais vous pouvez également demander de l’aide aux organismes privés comme l’ANAH et bien d’autres afin de minimiser les charges. Certains financements sont cumulables, d’autres pas. Donc, faites attention.

Prendre tout son temps

Les enfants présentant un handicap nécessitent beaucoup plus d’attention et d’affection que les autres. Les parents doivent donc être plus patients et plus présents dans leur encadrement. Certes, quelques établissements spécifiques dans la prise en charge de ce genre de petit sont disponibles en France. Cependant, la chaleur d’un cocon familial est également importante dans la résolution du problème et afin de permettre au patient de retrouver une certaine stabilité. Raison pour laquelle quelques parents se sont d’ailleurs passés d’établissements spécialisés pour la scolarisation de leur petit. Moyennant une autorisation, il est en effet possible de demander à faire l’école soi-même. Et cela présente également des avantages économiques incontestables.
Pour les enfants présentant un handicap, un babysitter classique, pour la garde pendant vos absences, n’est pas optimal. Vu l’état psychologique et physique de ces derniers, il est de mise de faire appel à des spécialistes : infirmiers ou prestataires de santé.

Valoriser l’enfant

Malgré son handicap, peu importe lequel c’est, il est important pour le bon développement de l’enfant de le mettre en valeur : féliciter et apprécier les efforts, donner des responsabilités à la hauteur de ses capacités, lui accorder un minimum de liberté et de crédibilité, etc. Le but étant d’optimiser son estime de soi et de lui permettre de comprendre qu’il est tout de même capable de faire telle ou telle chose de sa propre initiative.

 
Next Post
addiction aux ecran
Education

L’addiction aux écrans : un problème qui devrait inquiéter les parents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *